Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

jennifer-connelly.jpg

Jennifer Connelly

 

Curieux, j'étais passée à côté d'un article d'Orfee où elle parle de la famille. Non, de ce côté-là, c'est vrai, on nage rarement dans les bons sentiments genre "petite maison dans la prairie".

 

Pour ma part, môme, j'ai occupé la place "du milieu"; la pire. Pas dans ma fratrie où je suis la cadette (on n'est que deux) mais quand les cousines étaient réunies...

 

Et je peux vous dire, entre la "pionnière" et la "parfaite" qui réussit tout tout le temps et qui sait toujours adroitement se mettre en avant, il est pratiquement impossible d'exister. Surtout si vous avez un tempérament cool rêveur et un peu paresseux...

 

Enfin, paresseux je m'entends; j'ai par moments beaucoup bossé et beaucoup accompli dans l'espoir seul d'obtenir un peu plus d'attention, peine perdue. En réalité, tout ce qu'on vous demande quand vous êtes à cette place-là eh bien c'est d'y rester le plus sagement possible, et d'y faire votre bonne figure de faire-valoir. Les adultes n'imaginent pas à quel point cette forme de sclérose est préjudiciable à l'estime de soi, et vous poursuit toute votre vie...

 

Ce n'est pas seulement pour être tranquilles qu'ils laissent ces frustrants états perdurer, mais "c'est comme ça" (phrase que je déteste tout comme "faut pas chercher à comprendre") ou alors "Tu te fais des idées, tu sais très bien que ça n'est pas vrai..."

 

Eh bien non, justement je ne sais pas, toujours pas. Mais ce n'est pas un billet en forme d'inutile esclandre que je vais vous pondre là. Je repensais juste à une élève, seize ans après; que j'ai eue lors de mon "purgatoire" de néo-titulaire dans l'académie de Lille.

 

Boudeuse, parfois franchement insolente, avec, en troisième , des couleurs de cheveux particulièrement époustoufflantes (ma mère m'aurait foutue dehors pour moins que ça, pas la sienne! ) des yeux verts d'une intensité magnifique et surtout un style d'écriture qui, malgré une forme d'élégante gaucherie surpassait tous les autres.

 

Lorsque je m'en ouvrais à certaine collègue bien pensante et particulièrement au fait de tous les dossiers persos des gamins elle me sort: "Mais tu ne sais pas! Son père est pédiatre à Lille (comme si ça suffisait pour expliquer son incroyable style)... Mais sa mère est elle sont un peu en "disgrâce" si tu vois ce que je veux dire (non, vraiment pas...) enfin elles ont choisi de venir là..."

 

Et trente secondes après "Il faut dire qu'elle a un caractère de cochon; ça ne doit pas être évident, une gamine comme ça tous les jours... Qui refuse toute forme de contrainte" Ben tiens. Ca serait pas plutôt toute forme de "moule"?

 

J'en ai su un peu plus par la suite; et souvent lorsque j'ai voulu écrire sur le "délaissement familial", je repensais à son ardent visage...

Tag(s) : #coming-out

Partager cet article

Repost 0