Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une parenthèse gorgée de lumière, que ce mois de Juillet pyrénéen de 2007 ; l’Août parisien nous a vite fait remis dans le monde, et au cœur des préoccupations. Lew nous a découverts ensemble, et dès lors, tout le monde était au courant. Charlotte n’a pas songé à me faire la gueule ; tout au début de son idylle avec Alexandrine, elle était aux anges pour tout, et pour tout le monde. Mais elle tenait à ce que nous communiquions en cachette, et pour moi c’était très épineux.


Alex et moi vivions chez des copains, puis d’autres, à la recherche de notre futur nid. Pour ainsi dire l’un sur l’autre pendant plusieurs semaines. Il fallait ruser pour textoter à l’abri de ses regards. Charlotte et moi ne parlions plus que par lambeaux de phrase ; dans un perpétuel implicite assez inconfortable. Je n’étais pas encore en ménage avec Alex qu’il fallait déjà me planquer…sans amertume pourtant, ce petit écart m’excitait et rendait plus délicieuse cette vie nouvelle.


Parce que nous nous sentions enfin libres, et dans la capitale en plus, sans doute un peu naïfs mais plus autant obligés de cacher nos effusions. J’ai contracté là le virus de l’imprudence. Non que j’aie été volage, mais j’ai pris l’habitude d’afficher le bonheur de ma condition, et ça pouvait ne pas plaire à tous…


Alex et moi avons cru dénicher la perle rare à deux pas du Marais, on ne pouvait pas faire plus cliché je vous l’accorde ; et Lew, à distance nous mettait légèrement en boîte mais regrettait de ne pouvoir nous prêter main-forte pour l’emménagement. C’est la fille de la proprio qui nous a fait visiter l’endroit, un deux pièces de volume honnête mais complètement miteux. Le loyer m’aurait fait bondir à Lille, alors que là on m’assurait que c’était un coup de cul à ne pas laisser filer.


«  Evidemment, ça vous tente parce que vous êtes gays.
- Oh, pas uniquement… » lui a glissé Alex.
Et de prétendants en titre, on est passé à locataires avec une facilité déconcertante.

Seulement quand on a posé nos premières affaires, on s’est retrouvés les mollets envahis et mordus au sang par des dizaines et des dizaines de petites bêbêtes noires qui étaient tout sauf homophobes.


Version gay de la masure Gorbeau :on est bouffés par les puces

 

appel Sol

Tag(s) : #Ma barricade

Partager cet article

Repost 0