Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

«  Barrideòn, ange acajou replié sous mes seins
Frissonne
D’une main je le caresse et je sens
Que s’écartent ses flancs
Dans un gémissement apeuré
Et confiant
Sa vie derrière les cuirasses
De jugement et de condamnation
Les rejoint
Les outrepasse »


« Monsieur Lequesne ! Monsieur Lequesne ! »
Deux filles blondes identiques, chignon banane en duffle-coat viennent d’échapper au rassemblement et courent vers Thierry, hors de souffle. Des princesses.


«  Mais qu’est-ce que vous faites là ? Ils nous ont obligées à venir, mais vous monsieur, rassurez-nous, vous êtes bien là pour « infiltrer » ? » Elles sont jumelles. J’arrive pas à y croire, ces yeux bleus amoureux qu’elle te lancent toutes les deux en même temps au père Thierry. Charlotte aussi est sur le cul, et lui, il semble juste embarrassé de ne pas retrouver leurs prénoms.


«  Oui ça y est … Claire et Céline, c’est bien ça ? » Les deux nymphes se rengorgent ; trop contentes qu’après deux bonnes minutes d’hésitation il ait retrouvé leurs prénoms du calendrier. La vache, nous on aimerait bien qu’elles nous sautent au cou comme ça!


«  Qui vous a obligées ?
- Nos parents. Ça fait des jours et des jours qu’ils sont dans les starting-blocks, qu’ils enragent en regardant les débats à la télé. On s’est embrouillées avec eux mais ils ont dit que si on venait pas, à tenir les pancartes et tout, ils nous coupaient les vivres. Et l’année prochaine on commence nos études.
- C’est comme vous le dites les filles, avec mes amis nous « infiltrons ». Surtout ne vous sentez pas coupables, c’est difficile pour tous d’exprimer une opinion contradictoire dans sa propre famille. Dites-vous qu’ils font leur propre tort car ils ne vous auront pas indéfiniment sous leur coupe. »

Théolinia vient à ce moment-là se serrer contre Thierry qui l’embrasse.


«  On a besoin de gens comme vous, M’sieur, pour y croire. Elle est super belle, votre copine, mais on croyait tous que vous étiez… » Un éclair d’incommensurable fierté traverse les yeux de Théolinia.


« Mais vous croyiez bien, regardez-la mieux ma Théolinia. » Elles s’esclaffent. Théolinia bombe le torse triomphalement devant Lew qui déboule.  

Tag(s) : #Ma barricade

Partager cet article

Repost 0