Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ancienne-prison.jpg 

 

Unité de lieu. Unité d’action. Distorsion temporelle. Le verbe de Murray est un curieux mélange entre le parler de la rue et la rhétorique classique. Moi qui aimais bien les tirades quand je montais sur les planches disjointes de Saint-Barge, ici je suis servi. Ah ouais on s’arrête déjà ? que je demande toujours alors Barney tente de me fusiller avec son œil de merlan frit Y a des contraintes Jeffrey. Quelles contraintes ? Aller tringler Giulia ? Moi j’ai pas Riv’ ça me met dans l’état adéquat pour faire Murray.


J’entends sa voix une fois par jour au téléphone, un luxe. Ibra est à Fresnes. Merci Riv’ tu nourris ma bonne nervosité. Je voudrais être avec toi, Jeff. Alors arrête de faire ta bêcheuse et plaque tout ; je veux pas me perdre ; tu me perdras pas non plus ; clac ! Je suis seul.


Pas beaucoup d’alliés par là. Léna a le feu … sacré mais j’aimerais bien qu’elle s’occupe un peu d’Al qui dépérit à bosser comme moi. Sauf que lui il a vraiment pas besoin d’apparaître avec une sale gueule, il pourrait profiter. C’est pas être mon frère que se priver avec moi. Alb’ le ferait pas lui, d’ailleurs je le mépriserais s’il se privait ; sauf qu’il a pas trop le choix en ce moment…


Ta feuille, Jeff, apprends. Mon chat errant sort de ses oreillers pour saluer mon sérieux. J’ai pas le droit de l’avoir ici mais je m’en bats les couilles. Quand il me ronronne sous la plante des pieds ça favorise ma concentration. Tant pis s’il est gavé de puces qu’il refourgue à tout le monde ; c’est pour ça d’ailleurs que je l’ai baptisé Bicrave.  


«  Ils t’ont pas mis là en pensant à ta réinsertion, gros. Ils t’ont mis là pour que t’aies tout le loisir de converser avec tes démons. Le numéro d’écrou qu’ils t’ont filé en arrivant ; tu peux le jeter aux chiottes. Le vrai ; il est flottant comme une adresse IP qui se régénère de façon aléatoire. Il y a bien un moyen de le choper ; mais c’est pour dire que ta meuf et tous les extérieurs sont dans l’impossibilité de communiquer avec toi. C’est voulu. Ils veulent te faire communiquer sur un autre plan ; mais il faut apprendre parce que j’ai vu cette nuit ta conscience toute ouverte.
 Tout le monde peut y débouler pour demander audience ; si tu la blindes pas un minimum tu vas imploser de la cervelle parce que va chercher à s’y engouffrer tout ce qui n’a pas été résolu ici depuis sept siècles. Et tu peux y aller, l’érection de cette bâtisse pourrie date de 1348, pleine période de peste noire à Saint-Denis ; là où il fallait des exutoires religieux à la détresse collective. Elle a tout connu des tortures et supplices arbitraires au nom de la Justice. Justice Divine , Justice Royale et Justice Républicaine ensuite. Ici tout le monde est fanatique de son propre Principe ; les incompatibilités sont nombreuses et tout le monde est convaincu d’exercer la cruauté à bon droit, donc sans limites. Alors ouvre l’œil, clarifie ton esprit et surtout ne te laisse pas submerger quand la nuit tombe. Ils appellent ça le « Parloir de Minuit ». Prends-le comme un grand Carnaval.
Souviens-toi qu’il n’y a qu’une seule âme qui te préoccupe dans la bousculade ; elle est de notre temps. Tout le reste, tu le traverses sans t’arrêter. Mais fais attention quand la nuit vient ; sois sur tes gardes. »


Numéro d’écrou, numéro d’écrou… En bon natif du neuf-quatre, Asim a fait rage pour m’obtenir celui d’Ibra à Fresnes. Mais je n’ai eu droit à rien d’autre que quelques mots échangés au téléphone. Il s’est écrié « Al Hamdou Lillah ; p’tit frère… » Heureusement qu’il ne pouvait pas voir qu’au bout du fil j’avais les larmes aux yeux. Il avait le même naturel qu’à Viv, bien que revenu dans ses terres où le stage en zonz est à épingler sur tout bon CV de rue qui se respecte.

Lui me parlait de sa petite dernière entrée en CP ; me demandait des nouvelles de Fred et d’Alb, appelait sans arrêt sur eux la bénédiction du Ciel…


«  Et ta femme, Jeff, tu l’as retrouvée ta femme ?
- Attends Ibra, quand est-ce que je t’ai jamais parlé d’une femme ?
- Tu l’appelais dans ton sommeil …
- Je peux t’envoyer des trucs, Ibra ? Avoir un parloir ?
- Te mets pas la pression, p’tit ; déjà pour Zineb c’est la galère alors toi ils voudront pas… »

Tag(s) : #Midnight Parlor

Partager cet article

Repost 0