Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

jennifer-connelly.jpg

 

Lew et Grégor sont là les premiers. Le faux anglais bonbine comme une mouche sous insecticide ; le vrai anglais promène partout son regard bleu et fatigué, en parlant avec Charlotte qui cuisine indo-végétarien. Ça embaume partout dans l’appartement, les assiettes de naan chaud s’amoncellent.


Thierry et Théolinia vont bientôt arriver, j’ai proposé à Gillian et Corolle de venir aussi. Sans connaître le groupe depuis longtemps, je sais que l’absence d’Alex noue la gorge à plusieurs, dont moi.


«  Il sera à la Mutinerie vers une heure, me chuchote Lew en m’apportant mon cocktail. Il me kidnappe en bagnole parce que j’aime pas trop courir les rues la nuit surtout en ce moment. Il te fera signe. »


Les fumets épicés semblent accentuer la tension qui flotte au-dehors. Rien ne se manifeste vraiment, mais c’est comme si l’intolérance était tapie un peu partout dans la ville obscure, un souffle de menace parcourt l’air, et mille conversations joyeuses ne sauraient vraiment le dissiper. Le discours de cet après-midi est dans tous les esprits. La mésaventure de Corolle aussi.


La conspiration, je la sens même parmi nous. Dans les mouvements affairés de Charlotte, dans la tristesse diffuse de Gregor, dans la sollicitude calculée de Lew. Il profitera de l’effervescence ambiante pour retrouver Alex.


Théolinia est tout en noir, vêtue à la Audrey Hepburn, avec le chignon bun en vogue. Thierry arrive d’un conseil de discipline. Sa poitrine n’est perceptible que lorsqu’il enlève sa sage veste à coudières, sous son pull gris. Il a des kilomètres de cernes sous les yeux, mais il est splendide. Il est splendide, je le lis dans le regard de Gregor qui le voit pour la première fois, prendre le manteau de Théolinia et l’entourer de mille soins.

« Alors ? lui lance Lew, quel verdict pour le beau Ricardo ?
- Une exclusion définitive avec trois mois de sursis. J’ai plaidé pour lui.
- Ta bonté te perdra, mon pauvre Thierry.
- Mais je t’assure, les graffitis pour les collègues nanas étaient bien plus violents. « Lequesne ; mec ou meuf : les paris sont ouverts » y a vraiment pas de quoi mettre un môme hors circuit pour une question que de toute façon tous se posent… C’est le plus grande gueule, mais franchement pas le pire. Et puis c’est pas lui qui dans quelques années va organiser une pétition pour virer le couple queer de son immeuble. Non, Lew, la vraie cruauté elle est beaucoup moins visible que lui. Et puis quand la société entière s’applique à t’enfoncer tu vas pas toi enfoncer un môme paumé à ton tour. Mais je ne veux pas vous plomber avec ça toute la soirée. Corolle va venir ?
- Dans pas longtemps, lui répond Charlotte. Gillian est avec elle.
- C’est bien. Je suis impatient de le rencontrer. Comme je l’étais pour vous, Gregor, fait-il en lui donnant une généreuse poignée de main. Voici Théolinia qui me supporte quotidiennement, moi et mes affres pédagogiques.
- Vous êtes délicieux, tous les deux …
- Ces gays, rigole Lew, comment ils sont cérémonieux, et que je te donne du « vous » les premières minutes et deux jours après tu les trouves à batifoler dans le même pieu !
- Ou bien avant, que je rajoute.
- Oh, Lew, Alexandrine, franchement ! » s’indigne Charlotte.

Partager cet article

Repost 0