Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et demain? Les vacances; mrâââw !!!

 

myslexie.jpg

Après le lycée, je suis entré au Conservatoire de Lille et Lew a été admis au Centre Chorégraphique National de Roubaix. Mais nous sommes restés fidèles en « amitié » ; il m’eût été impossible de continuer à avancer sans le secours d’un être prompt à déverser en moi sa soif de créativité. J’enviais son existence libre, malgré sa mère volage et sa famille indéfiniment déchirée ; moi qui ai toujours reçu l’affection inconditionnelle de mes parents, même quand ils ont su. Il était impensable pour ma mère de ne plus m’aimer, quelles que fussent mes inclinations. Une singularité de plus qui renforçait son attachement, mais elle avait peur pour moi.


Lew était si prompt à tomber et retomber amoureux, quand il venait à la maison maman le chouchoutait et lui me suppliait d’entretenir le lien filial, avant de me culbuter sur mon lit une place, sous le regard charbonneux de Mylène encornée.

 

Puis il a été capté par la souffrance de Vlad, vingtenaire aux cheveux blancs ; très beau mec maladif dans le travestissement permanent. Lui aussi me devançait d’une sacrée longueur ; j’ai commencé à faire partie de la toile de fond ; mais j’étais toujours là, et je me suis mis à mettre nos histoires en mots, puisque Démone Dyslexie était maintenant disposée à les soulever dans un tourbillon de velours. Je ne lui en voulais plus de m’habiter toujours. Ensemble, nous prendrions notre revanche sur les ordres établis qui nous avaient exclus du jeu social. Un jour, nous ne ferions plus qu’Une.

J’étais dans ma chambre, autoreverse sur Lew, un monde de tétanie par les cuisses ; incapable de me laisser aller, même après. Il connaissait mes tremblements furieux, il faisait avec, et saluait sa consoeur rouquine qui nous couvait toujours de son demi-sourire.
« Elle est bandante, Myslexie. Tu m’étonnes qu’Elle te fasse perdre la tête ! »

Tag(s) : #Ma barricade

Partager cet article

Repost 0