Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme des Garcons for H&M - 1Inquiétée par cette pâleur et ces grelottements soudains, j'avais installé Théo sous une couette. Je sentais que ma bouteille d'argent colloïdal allait y passer , et que ma bouilloire allait fonctionner non-stop!

 

" T'inquiète, m'avait-il glissé d'une voix mourante, c'est la pluie de cette nuit; je suis parti ce matin avec mes fringues humides et j'ai pas retrouvé mes clés. Je suis allé en cours toute la journée comme ça et j'ai chopé la mort, voilà!

-Tes clés, tes clés, mais tu es sûr d'avoir un chez-toi dans cette ville?"

 

 "Putain de fièvre! Quand je t'emmènerai chez Baptiste, on fera un feu de cheminée, y a que ça qui me calme.

- Qui est Baptiste?

- Un monosexuel, alors on est faits pour s'entendre!

- Vraiment? Dire que j'ai laissé partir Carolyn...

- Ca n'a rien à voir, Baptiste et moi nous nous aimons; ce qui veut dire en d'autres termes que moi je l'aime; que le profiteur est sincèrement attaché à son hôte.

- Carolyn n'est pas la profiteuse que tu crois.

- Ah ouais? Mille pardons,mais partir aux Seychelles avec un quadra plein aux as et sa culotte à la main,ça porte un nom, il me semble...

- Peut-être que tu n'es pas suffisamment à plat, après tout, pour avoir encore la vigueur de m'envoyer des vacheries pareilles.

- Tu plaisantes? Je dois allègrement frôler les quarantes. Mais pas besoin de température pour que la réalité crue s'impose. Elle ne t'est pas dévouée, Nouk, ça crève les yeux.  On peut être très volage tout en aimant sincèrement quelque part. Mais cette grue n'aime qu'elle-même.

- Je crois que tu es vaiment malade, de cette jolie providence malicieuse ,  qui t'a mis sur ma route; et qui a fait tomber la pluie gelée sur tes épaules!

- Il ne faut pas parler de Providence, Nouk...

-Trop religieux pour toi?

- ... ni même de hasard, je t'attendais sous cette porte cochère. T'aurais simplement pu passer plus tôt et j'aurais pas trempé mon bonhomme.

- Tu m'attendais? Mais d'où me connaissais-tu? Baptiste habite dans le quartier?

- Non, il habite rue d'Aviau!

- Mais alors?

- Dis-moi un peu, tu n'as jamais eu envie de protéger quelqu'un, parce que tu sais qu'il va tomber dans les pattes d'un affreux bonhomme, qui ne trouve à se nourrir et à prospérer qu'en piétinant les autres? Et voyant ce piétinement celui, ou celle à qui tu voulais donner secours résister fièrement; tu n'oses plus intervenir, et tu laisses un commencement de mal se faire. Et ton futur ex-protégé mord la poussière, et tu as presque de la volupté à penser au moment où tu vas le relever et où il va se mettre à t'aimer. Ou elle.

- Théo , je ne comprends rien.

- Ca vient, Nouk, ça vient, mais j'ai presque honte de te l'annoncer, même si j'y peux strictement rien, et que moi aussi j'en ai souffert ; et bien plus que ma ration.

- Dis-moi, Théo , maintenant, dis-le moi!

- Eh bien Gildas; c'est mon cousin, je vous ai vus danser ensemble. Et dès qu'il s'est mis à te malmener, moi je me suis mis à t'aimer. Entre nous deux et les autres, ça a toujours été comme ça..."

Tag(s) : #Les valises de Théo

Partager cet article

Repost 0