Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lomographybeach.jpg

L'amour féminin-féminin n'a jamais présenté de grands mystères pour moi. Il est originel et solaire; même si l'on associe le soleil à l'homme. Je dois dire qu'il m'a toujours coûté bien des efforts pour m'engager dans une relation hétéro et plus encore pour la vivre, alors que l'attirance charnelle et brûlante pour les filles s'est toujours imposée comme une évidence.

 

Courir sur le sable et dans l'eau, avec celle qui partageait un jour de vacances, qui confiait ses rêves et dont la peau hâlée brillait de milliers de gouttes d'eau de mer, ça c'était authentique. En réalité je crois bien qu'on ne se demandait rien et qu'on se donnait tout. La chaleur et la lumière de ces journées d'amour si anciennes, sont restées en moi aussi vives que cette lueur sanguine qui reste derrière les paupières closes, lorsqu'on est ébloui par le soleil.

 

Sauf que le plaisir étonnament aigu qui fut celui de ces baignades enfantines et adolescentes, où les corps lisses se donnaient à voir sans malice et sans pudeur, ce plaisir est demeuré, comme ancré derrière mes paupières closes .

Oui, que je ferme les yeux lorsqu'on mon esprit est libéré, ou lorsqu'il faut tout repousser du dehors pour qu'il le soit; c'est ce soleil indéterminé et durable qui surgit. Est-ce celui du matin, de l'après-midi ou du soir qui inonde la fragile palissade derrière l'écume?

 

Je ne sais vraiment le déterminer même s'il me faut courir vers lui qui flamboie entre les barreaux de bois et que je ne peux atteindre, car même en rêve, ces derniers temps, il n'est plus de copine aquatique pour fendre la vague avec moi.

Ca reviendra...

Tag(s) : #greniers secrets

Partager cet article

Repost 0