Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris leur semblait quintessence; Paris tendait vers eux toutes ses tentacules; de souffles humains, de rues palpitantes, et de nuits endiablées. Il n'ont pas résisté. Ils voulaient cette aventure; ils voulaient des aventures. Leurs corps étaient prêts.

 eoliennes.jpg

 

Ils se sont jetés dans un train; ils se sont jetés dans l'haleine grondante de la ville qui les attendait. Ils ont été dévorés et cette morsure les a exhaltés pendant toute leur vie.

 

D'abord, ils ont traîné leurs guêtres sur les grandes avenues; sous les feuilles vernissées de lune dans l'été mourant de fin Septembre. Ils auraient dû être au lycée, pas tout à fait majeurs... Tout à fait désirables.

 

Et l'un des balcons, en haut, celui qui s'ouvrait le plus ardemment sur ce paseo délectable, ce balcon s'est allumé. Et on leur a fait signe.

 

 

 

Il s'est donné la première nuit. En buvant sur la moquette avec une autre fille, elle entendait leurs soupirs absolus et buvait encore pour oublier qu'elle n'était pas de la fête. L'alcool l'a noyée dans les rais à travers le store qui s'éclairaient en vert, qui s'éclairaient en rouge... Jusqu'à ce que cette première nuit se dissipe.

 

 

Elle s'est donnée la seconde nuit, après qu'ils ont  tous deux arpenté Paris tout le jour, et dépensé en futilités impérieuses ,qu'ils ramèneraient en trophées s'ils rentraient jeunes, leurs derniers francs.

 

Ce fut la première fois qu'elle s'offrit au festin de la chair, ses ailes d'ange partirent en flammes, et elle s'enchaîna au plaisir. Dieu que dans cet instant, elle devait être belle. Nous ne l'avons pas vue, mais lui l'a ressentie si fort, qu'il s'est invité au lit où elle gémissait encore, dans les bras de l'hôte.

 

Heureux celui qui a reçu ce don, mais qui sait s'il a été heureux. Il n'a pas vraiment de visage, jamais ils ne l'ont revu.

La rue les a happés de nouveau, dès le lendemain, et ils riaient tous deux, de tout leur coeur. Peu leur importait le logis du soir. La fête ne faisait que commencer.

 

 

Tag(s) : #Leur fugue et moi

Partager cet article

Repost 0