Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bongs à part (2)
Et comme c'était ma soirée de veine, lorsque je suis sortie en trombe pour aller chercher Sixtine, il s'est mis à pleuvoir tant que j'étais déjà trempée en arrivant sous les arcades, bien plus encore avenue Coligny où je me suis débattue avec mon sac et mes clés avant d'entrer.
Six pleurait sur son lit, encore plus défaite que les draps eux-mêmes; mais c'était plus encore que des pleurs; de vrais hoquets comme une petite fille , si désemparée que je me suis sentie perdre toute consistance en m'asseyant au bord.

" On s'est engueulés... Il ... il m'a dit que j'avais pas de tenue, pas de parole... Mais pourquoi il m'aime, ce con-là, aussi?"

Je ne songeais dans cet instant ni à m'indigner de ce qu'elle disait, ni même à être jalouse. C'est bizarre comme la matière des sentiments est volatile, et comme la rancoeur la plus tenace peut se dissiper en un instant, sans aucune raison particulière que la douceur d'un rai de lune dévoilée et surgissant par les stries du volets, que la molle harmonie des gouttes opalines qui tombent encore des feuilles, que la blondeur extrême de son teint frotté de clarté nocturne et rendu plus diaphane par la peur.

"Je sais pas pourquoi; il s'est décomposé à la fin. Il m'a dit que ça pouvait plus durer , que David devait savoir ... que c'était lui et moi,une évidence... Mais c'est pas une évidence pour moi, Epo ! Il n'a pas à décréter les choses pour moi, t'es bien d'accord?
- Calme-toi, Six, bien sûr ... C'est toi qui décides de ta vie... Mais il est parti où?"

Et là elle se remet à pleurer, tout comme la lune se dissimule à nouveau.

" Parti tout balancer à David, tout ce qu'on a fait depuis le début...
- Habille-toi,Six, on y va nous aussi chez Albie. On dit qu'on était ensemble, que c'est des conneries... Il nous croira David; il te croira...
- Non, Epo... David, il m'aime moins que l'autre. Il te fera croire qu'il est désespéré parce que la jalousie le fait rugir; mais il souffre beaucoup moins que l'autre.
- Arrête de l'appeler comme ça, l'"autre".
- Tu sais pas à quel point c'est un salopard... Moi j'ai plus la force de me lever... Il dira tout...
- Non, il dira rien , Six, je peux te le garantir. Ecoute, j'y vais si tu veux. Je te promets qu'il dira rien, même si je dois l'assommer pour ça. J'y vais.
- Prends mon imper, le tien est trempé..."


Et retour dans la rue ruisselante, je cours sur la place de Verdun , vide et parcourue, fouettée de bourrasques gibouleuses; et la pluie comme une guirlande ondulante au ras du sol dans les phares de bagnole. Mais je cours dans l'imper de Sixtine, tout enveloppée de son parfum qui me soulève par vagues et qui me donne jusqu'à l'ivresse de me sentir Elle...
Je suis encore Elle quand mon pas talonné résonne dans la rue du Palais... elle arrivée à la grosse Horloge... puis sur le port où pressé, on bâche et plie les dernières terrasses... Enfin l'illusion s'estompe près du Quai Duperré car il est là, presque à la hauteur de l'Eglise Saint-Sauveur, et que David à notre rencontre, mais marchant tête baissée à cause de l'averse battante, traverse le canal Maubec.

Alors je n'hésite plus; auréolée du parfum de Sixtine , je me jette au cou de Jocko, qui n'a pas le temps de reconnaître la supercherie; je me souviens clairement de lui avoir saisi durement la nuque, et puis je l'embrasse. Et alors là mes enfants ça dure pas longtemps; mais ce sont les secondes pour lesquels on devient saint, martyr ou criminel, ou fou... Enfin pas longtemps... J'en sais rien en fait parce que dans ces moments-là aussi , la perception est suraiguë, qu'on les retient absolument tous, les détails.
Et longtemps, je garde ma tête dans ses mains à lui. Et le regard qu'il porte alors sur moi, j'ai l'impression qu'il n'a plus de circonférence.

" C'est toi, Epo?"
Oui, mais ce n'est pas Toi qui me parles. C'est David. Et je sens des quintaux de soulagements dans sa voix... Même le regard qui se fait un peu égrillard...


"Oui, David, euh... Sixtine va bien , elle t'attend... Avenue Coligny, elle voudrait que tu la rejoignes dès que tu peux.
- Ca alors, j'y vole , ma vieille! Et bonne soirée à tous les deux, hein!"
Bon, ça va David, on le sait que t'es content et rassuré. Mais passe-toi du gros clin d'oeil.

Jocko, lui, me regarde toujours. Blême. Et il ne dit toujours rien.
Tag(s) : #Epo's Eyes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :