Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors...?
" Que comptez-vous faire?"

J'en sais rien. Je suis incapable de m'allonger sur ce sofa design de merde. J'ai croisé mes bras très fort autour de moi, transie, pourtant on est en juin et il fait plutôt chaud. On nous a promis les épreuves du bac à l'intérieur de la fournaise. Mais c'est pas ça qui me préoccupe, non, vraiment pas ça.

" Vous n'attendez quand même pas que je vous le dise? Vous avez bien compris depuis septembre le principe de notre démarche? Que je ne dois intervenir en rien dans vos interprétations ni dans vos décisions Eponine."

Ben justement, là, il intervient beaucoup trop. Je sais pas si il a mal au bide ou si Ginette lui a fait l'hôtel du cul tourné la nuit dernière mais il devient franchement désagréable. Il dit qu'il reste en retrait, ouais. Comme le mec dans l'avion qui va vous balancer un grand coup de pompe dans le derche pour sauter en parachute, pareil.

" C'est où déjà?

- En Ecosse, à Glasgow je crois...

- C'est Sixtine qui vous a invitée?

- Elle ne veut pas y aller seule. Elle dit qu'elle va être perdue au milieu de tous ces mecs, ou qu'elle va s'ennuyer pendant qu'ils bidouilleront dans le studio. Mais je le sais moi, qu'elle va tout faire pour bosser avec eux et qu'elle a besoin d'un faire-valoir.

- Mais c'est Joachim qui l'a obtenu, ce stage?

-Oui, mais pour lui et David. Parce que David il touche aussi pas mal aux synthés vous savez. Ca je comprends, ils vivent leur passion. Mais je sais pas ce que je vais aller faire là-bas, moi. Je fais de la guitare et je comprends strictement rien à toutes leurs machines, synthèse analogique, vectorielle, distorsion de phase, modulation matricielle, tout ça c'est de l'hébreu pour moi.

- Mais vous avez envie de comprendre, n'est-ce pas? Et surtout d'aller au-delà du langage technique pour voir comment on réalise, et ce serait l'occasion?

- Pourquoi me poussez-vous à y aller? Je croyais que vous ne deviez pas influer sur ma décision?

- Croyez-vous que j'aie la moindre influence?

- Vous êtes persuadé que je vais y aller n'est-ce pas? Que mon hésitation d'aujourd'hui c'est juste une posture? Que j'ai à peu près autant de volonté qu'un bulot trépané?

- Quelle gloire retireriez-vous à résister à cette proposition?

-Vous pourriez dire quel "bénéfice"; au moins ça fait moins prétentieux.

-Non , je maintiens mon nom "gloire". Celle de vous morfondre encore pendant deux mois dans votre chambre.

- Mais vous vous êtes tous ligués?

-Oui, c'est cela Eponine, moi aussi j'obéis à l'infini pouvoir de séduction et de suggestion qu'exerce Sixtine que je ne connais pas.

-C'est quoi ce délire? Vous tournez aussi en dérision ce que je vous dis depuis des mois à propos de mon sentiment d'infériorité et de la réussite permanente de Sixtine?

- Depuis des mois... Et quelle perspective d'évolution, Eponine?

- Vous êttes là pour me faire partir en voyage ou pour m'aider à y voir clair en moi?

- Ca n'est pas incompatible...

- Oh, vous partez sans doute cet été, ce serait embêtant que je continue à venir régulièrement? .

- Je pars très peu, et je serai ravi de revoir Colin en Juillet. Mais vous, croyez-vous qu'à bientôt dix-huit ans il faille passer l'été dans votre auto-analyse ou vivre? Il faut aller sur les routes pour avoir de la matière l'an prochain. D'ailleurs sait-on si je vous suivrai encore? Vous partez pour vos études n'est-ce pas?

- Vous me lâchez, après seulement neuf mois, alors que rien n'est réglé et que je suis encore plus perdue qu'avant, c'est ça, les effets miraculeux de votre "cure"?

- Il sera bon de reprendre avec un confrère bordelais. Je peux vous en recommander..."

Je me dresse et gesticule:

"Ah non merci! Pour que mon frère continue à dépenser des fortunes en pure perte! Qu'est-ce que vous m'avez amené au juste?

Je n'ai rien, pas l'once d'une explication qui me permettrait d'entreprendre sereinement un voyage où je vais être quasiment vingt-quatre heures sur vingt-quatre en présence de Joachim.

- Je ne prétendais pas vous affubler d'une armure. L'assurance est une chose clinquante, mais vous avez des repères maintenant Eponine, vous savez vous interroger.

- Belle découverte! Des points d'interrogation en plus pour me miner constamment la tête! Je vous remercie du cadeau, pas onéreux du tout et très utile!

-Bon voyage Eponine, me fait-il en me tendant la main.

- Vous savez même pas si je vais partir...

-Bon voyage, et à bientôt"

Alors là me dis-je en moi-même, ça m'étonnerait. Je ne lui sers (je garde ma faute d'orthographe originelle, puisqu'il paraît que ça a une signification) même pas la main. Je m'en vais.
Tag(s) : #Epo's Eyes

Partager cet article

Repost 0