Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Albrecht & Pomo
Oui, je sais, j'ai une prédilection particulière pour les surnoms risibles, que voulez-vous...

Ca faisait longtemps, Albrecht, qu'il avait pas tiré à longues bouffées sur des clopes de pétasse. Alors il était tout naturel pour lui de taper à- qui- mieux- en-veux-tu-en-voilà dans mon paquet de Vogue.

Remarquez, c'était un échange de bons procédés et pour tout ce qu'il me taxait, il me rinçait aussi pas mal. N'empêche, j'avais bien à coeur de grommeler en m'enfilant mon troisième TGV ananas.

" Le seul intérêt des copines, se rengorgeait-il en prenant la pose dans son écrin de fumée; c'est de se motiver mutuellement à se rendre minable, pour mieux se ramasser mutuellement à la petite cuillère.

- Le monde n'est qu'une branloire pérenne.

- Oh, c'est jolissime, ça!

- C'est pas moi c'est Montaigne (enfin je crois) (hips)."

Albrecht, c'était vraiment le bon copain. Pas trop Pomo en revanche, il était plus taciturne et méfiant (mais il en faut toujours un des deux qui le soit, qui joue le rôle du faux méchant pour éloigner les importunes.)

Débarqué de Périgueux en Septembre à La Rochelle, il avait vite affolé la galerie dans son fut en cuir serré. Et moi tout de suite j'avais craqué sur cette politesse un brin ironique qui le distinguait tant de ses congénères mâles.

Un Albrecht était bien plus dérangeant qu'un David, mais mille fois plus décomplexant aussi, si l'on prenait bien les choses. Sexy, cinglant et appréciant modérément Sixtine. Il était juste ce qu'il me fallait.

Et par la suite Albrecht a toujours eu ce don d'être juste ce qu'il faut.

En tout cas, c'est le meilleur fondateur de réveillon kitsch que j'aie jamais connu!!!

" T'es quand même chiée, gémissait-il en clignant de l'oeil au serveur pour qu'il nous ré-assaisonne, avec un psy deux fois par semaine et un ami adorable comme moi tous les jours, comment est-ce que tu fais pour ne pas nous péter une santé morale de tous les Dieux?

- Tu sais bien que ce sont les privilégiés qui passent leur temps à se plaindre...

- Ah ça oui, je le sais. Mais un privilégié pour moi c'est un vieux plein aux as et pour lui je sais quoi faire ...

- Les jeunes pétasses peuvent aussi avoir besoin de ton réconfort.

- Ah pas de ça, pas de ça! qu'il s'est récrié avec ce petit couinement qui n'appartient qu'à lui. N'essaie pas de m'attendrir, hein! C'est moi qui uses ce genre de procédés d'habitude alors inutile de dire qu'ils ne prennent pas avec moi!"

Là-dessus j'ai été resservie.

Je commençais d'ailleurs à y voir un peu flou et balancé. Et j'avais bien envie de me secouer la couenne sur de la musique synthétique et survoltée.

" Allez, je sais bien ce qu'il faut faire moi. Je te parie qu'elle va nous le virer vers cinq heures du mat' et si je l'appelle, il vient se finir chez nous, tout ce que tu veux!"

Ca tombe bien, Albrecht habitait avec Pomo dans le quartier Saint-Nicolas et leur appart' était le lieu idéal pour s'échouer quand les bars ferment.

Enfin, ils avaient commencé à faire un tri sévère parmi les candidats à la fin de nuit...
Tag(s) : #Epo's Eyes

Partager cet article

Repost 0