Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Love is the drug (2)

A cinq heures du matin, on a enfin pris la route du retour.

David au volant de sa ford Cortina, terrassé de fatigue mais motivé par la perspective d'une fin de nuit avec Sixtine. Il fallait nous requinquer avant de retrouver sa mère, aussi Jocko nous hébergeait-il gracieusement chez ses parents , qui avaient l'extrême bon goût de passer leur week-end en bordée (ils avaient l'air à peu près aussi raisonnables que leur fiston).

En nous retrouvant sur notre bout de trottoir, avec Jocko et ses bras bleus de froid, Six s'était mise dans un pétard pas possible.

" Tu l'as fait exprès!
- Oh ça va, gueule pas! lui avait renvoyé Jocko avec une brutalité inhabituelle. C'était bien prévu qu'on rentre ensemble? Et qu'est-ce qu'il faudrait faire à ton goût? Vous lâcher une fois encore sur un bord de trottoir? "

L'insinuation a pas trop plu à David, il s'est contenté de faire cliqueter ses clés avec la bouche en cul de poule (mais il était beau quand même, hein, c'était le moins défait de nous quatre) Alors on est parti, mais Jocko s'est arrangé pour que Six monte à l'arrière avec moi " C'est ton amie? Alors veille sur elle!" Si Six avait eu des Browning à la place des yeux, elle an aurait fait de la chair à pâté comme qui rigole, du Jocko.

Lui, il l'aimait, avec une amertume qui fortifiait son désir, et ce désir amer-là s'est entretenu encore pendant plus d'un an.

Il nous a hébergé chez lui mais je me souviens à peine de notre arrivée dans le grand couloir. Dès la barrière d'Ambès j'étais tombée dans un sommeil lourd de "cuvage", et j'étais descendue dans les vapes, avec lui qui me soutenait.

Il fallait, une fois la porte passée, traverser une cour gravillonnée avec des buis gelés, puis monter un étage. Je me suis retrouvée dans une pièce où le jour balbutiant filtrait à travers les volets; on m'a enlevé mes chaussures et mon jean, et dès le contact de la grosse couette sur mon ventre endolori, je suis repartie pour un grand tour dans les bras de Morphée.

Jocko; lui, n'a pas dormi. Six et David s'étaient envolés au bout du couloir.

Sous son toit. Il les imaginait, et son ventre à lui se tordait dans tous les sens, des centaines de maillets cognaient dans sa tête. Oui, il a passé l'une des nuits les plus dures de sa vie, et il n'a pas dormi... Il est descendu dans une pièce à côté du salon et s'est penché sur son clavier, un casque sur les oreilles.
Lorsque je l'ai revu vers quinze heures, après avoir émergé, il s'était endormi sur son synthé.

Tag(s) : #David's eyes

Partager cet article

Repost 0